LinkedIn Twitter Facebook
 


Travail
dissimulé :
142 infractions
chez les
transporteurs


Sécurité
au travail :
des animateurs
prévention
chez les
transporteurs


Très bon premier
semestre pour
P&O ferries


Un sondage
d'ACS
plébiscite
les aéroports
de Luxembourg
et Paris-Vatry


Renault
équipe tous ses
véhicules neufs
du système
Optifleet

Liaison
hebdomadaire
sans escale
Maroc-Afrique
de l'Ouest
Travail dissimulé
142 infractions dans le transport
en 2016

23,6% des cas de travail dissimulé ont été constatés sur 601 En 2016, sociétés de transport contrôlées en 2016 par l'Acoss. Au total, la caisse nationale du réseau des URSSAF a relevé 142 cas de fraude (avérée et suspectée). C'est ce que révèle son dernier rapport annuel thématique publié lundi dernier. Ce taux est nettement supérieur à celui enregistré pour 2015, note l'organisme. Ces contrôles de transporteurs ont été menés, pour la première fois l'année dernière, sur des plateformes logistiques sélectionnées par les inspecteurs de l'Urssaf. Ceux-ci ont notamment contrôlé les entreprises de transport venant charger ou décharger des marchandises. A noter qu'en 2015, la fraude détectée au niveau du siège des établissements de transport était estimée à 11,6% des établissements contrôlés. A noter que pour la période 2015-2016, les contrôles aléatoires sur le secteur du transport routier ont concerné le fret interurbain et le fret de proximité. Selon le rapport de l'Acoss, pour les deux années considérées, le secteur du fret de proximité est associé à un taux de fraude plus élevé que celui du fret interurbain. Autre indication du rapport, les salariés en CDD et ceux dont la nature du contrat n'a pas été renseignée ont une probabilité significativement plus élevée d'être dissimulés. Cependant, pour Yves Fargues, Pdg d'Union TLF, il faut relativiser : « On n'est pas des tricheurs », clame-t-il d'emblée. D'une part, on parle de 601 entreprises sur plus de 30.000 employant 400.000 conducteurs. « Ce n'est pas un échantillon représentatif », juge-t-il. Après un bref sondage mené chez 20 entreprises adhérentes à la fédération, aucune n'a déclaré avoir été contrôlée, rapporte-t-il.
Par ailleurs, quand on regarde la nature des infractions, on n'est pas face à des faits très graves, note-t-il. En effet, la fraude la plus rencontrée a été l'absence de DPAE (Déclaration préalable à l'embauche) suivie des minorations déclaratoires ou minorations d'heures. Pour TLF, il n'y donc pas de quoi stigmatiser la profession pour des infractions qui ne sont « pas nécessairement intentionnelles ». SLG
 
   
 
 
 

Sécurité au travail
Des animateurs prévention
dans les entreprises de transport

Une formation impliquant trois niveaux d'acteurs pour mieux prévenir les accidents du travail et maladies professionnelles dans le secteur de la logistique et du Transport. C'est ce qu'ont mis au point conjointement l'AFT, la Caisse Nationale d'Assurance Maladie des Travailleurs Salariés (CNAMTS) et l'organisme de protection sociale des professionnels du transport Carcept Prev (Groupe Klesia), rejoints par l'INRS, l'OPCA Transport et la Carsat. Dans un premier temps, en Bretagne (région pilote du projet avec l'Occitanie), au sein des entreprises, les dirigeants, des Animateurs Prévention (APTR) et des acteurs prévention secours sont déjà formés aux recommandations de la CNAMTS pour prévenir et définir les dangers et mauvais reflexes dans le but de lutter contre les accidents professionnels. Il faut rappeler que 9 accidents sur 10 ont lieu alors que le véhicule est à l'arrêt et 2/3 ont lieu chez le chargeur ou le destinataire, dont la responsabilité peut être impliquée. Entre le 1er janvier et le 31 mai 2016, une centaine de dirigeants ont suivi la formation délivrée par des organismes habilités par l'INRS.
Pour les sociétés moins structurées et ne disposant pas du personnel nécessaire, des Chargés de Mission Prévention Partagés sont mis à disposition gratuitement pour les aider à mettre en œuvre des démarches de prévention et les rendre autonomes. Un premier bilan sera fait d'ici deux ans pour voir ce qui doit être revu ou amélioré. NB
 
   
  Conférence Prévention des risques professionnels dans la chaine logistique du 21 juin sur le salon Preventica. De gauche à droite : Christine Cevoz, Responsable QH3SE France de Rhenus, Eric Godefroy, Délégué régional Bretagne de l'AFT, Thierry Fassenot, Ingénieur-conseil à la Direction des Risques professionnels de la CNAM et Emilie Delpit, Directrice Prévention et innovation sociale de Carcept Prev/Groupe Klesia.  
 


710.813.
C'est le nombre
d'ensembles
rouliers
transportés par
P&O Ferries sur
le Transmanche
au 1er semestre
2017.
Ligne Calais-Douvres
Très bon premier semestre
pour P&O ferries

Les volumes de fret transportés par P&O Ferries sur la ligne Calais-Douvres de janvier à juin 2017 ont progressé de 10,4% par rapport à 2016, meilleure année de référence. L'opérateur avait déjà enregistré au 1er trimestre les meilleurs résultats depuis la création de la ligne (NLF n°100). Au cours du 1er semestre, les six navires de la compagnie affrétés sur ce service ont transporté 710.813 ensembles rouliers. Parmi eux, deux navires jumeaux de 47.000 tonnes chacun, soit le double de la capacité d'un ferry ordinaire, avec 160 pièces de fret et 180 vans. Pour Janette Bell, Managing Director de P&O Ferries, « Ces volumes record illustrent la bonne forme de l'économie britannique et l'importance vitale de fournir un service fiable et ponctuel à des milliers d'entreprises en Grande-Bretagne et en Europe dans le transport Transmanche ». Et d'expliquer que « la croissance rapide de l'activité fret intègre la route et le rail comme le maritime. De nombreux chargements traversent la Manche sur nos navires provenant de camions partis d'Europe Centrale et d'Europe de l'Est mais également d'expéditions via des trains depuis l'Espagne et le Sud de la France ». NB
 
   
  Le Spirit of Britain arrivant à Douvres  
 


« On n'est pas
des tricheurs »,


a déclaré
Yves Fargues,
Président
de TLF
au sujet des
cas de travail
dissimulé
relevés par
l'Acoss en 2016.

Aéroports
Luxembourg et Paris-Vatry
plébiscités selon ACS

Les deux aéroports les plus efficaces pour le transport cargo sont ceux du Luxembourg et de Paris-Vatry, si l'on en croit la première édition d'un baromètre des aéroports internationaux lancé par ACS auprès de ses clients. Selon le sondage mené par la société spécialiste de l'affrètement d'avions d'urgence (NLF n°151), Luxembourg-Findel a été cité comme étant le meilleur aéroport au monde, toutes catégories confondues (28 %). L'escale est également positionnée en première place pour la qualité de ses infrastructures (23%). Il rivalise ex-aequo avec Paris-Vatry concernant son service de handling (19%). L'aéroport Paris-Vatry se distingue également pour son accessibilité (23%) et la disponibilité de ses équipes (19%). Le classement dressé par ACS pour l'activité cargo repose sur les critères d''accessibilité, la disponibilité, le service handling et la qualité des infrastructures. « C'est toujours un grand plaisir de travailler avec les équipes de Luxembourg et Vatry-Châlons. Leur professionnalisme, leur disponibilité et leur réactivité sont reconnues dans le monde de l'affrètement cargo. A n'importe quelle heure du jour et de la nuit, vous avez l'assurance que votre marchandise va être chargée/ déchargée, et ce quel que soit son gabarit, et quel que soit l'avion concerné », a commenté Alexandre Busila, Directeur du département cargo d'ACS France. « Le traitement des vols charters cargo est sans doute le plus difficile dans le métier de l'assistance avec la nécessité d'être réactif et disponible à toute heure du jour et de la nuit, 7j/7, 365j/an. C'est pour Paris-Vatry, le cœur de notre métier. Nous travaillons cependant depuis plusieurs mois à la mise en place de vols cargo réguliers, en complément des vols charters », a indiqué pour sa part Stéphane Lafay, Directeur de l'Aéroport Paris-Vatry. SLG
 
   
 
  Gestion de flotte
Renault équipe tous
ses véhicules neufs d'Optifleet

Désormais, tous les nouveaux véhicules Renault Trucks seront équipés en série d'Optifleet, son logiciel de gestion de flotte. Les modules Check et Map seront activés pour une durée de quatre ans, soit la durée moyenne de détention d'un véhicule. Le premier analyse le style de conduite du conducteur et détermine sur quels éléments agir pour diminuer la consommation de carburant. Le second permet de géolocaliser les véhicules en temps réel et d'optimiser le temps et les kilomètres parcourus, dans le cas d'une nouvelle mission, par exemple. Deux autres modules seront proposés en option : Drive, qui renseigne sur les temps de conduite et décharge à distance les données et Link, qui donne accès à une messagerie reliant les conducteurs à leur base. Le constructeur affirme qu'Optifleet permettrait au client d'économiser jusqu'à 5.000 € par an et par véhicule. NB
 
   
 
  CMA CGM
Liaison hebdomadaire sans escale
Maroc-Afrique de l'Ouest

CMA CGM vient de lancer Wazzan II, un deuxième service permettant de relier le Maroc à la Côte d'Ivoire, au Ghana, au Bénin et au Libéria. Cette ligne hebdomadaire permet une connexion directe sans aucune escale et avec des temps de transit réduits de 4 jours : Tema au Ghana est desservi au départ de Casablanca en 10 jours, Monrovia au Libéria en 6 jours, Abidjan en Côte d'Ivoire en 9 jours et Cotonou en 12 jours. Depuis le début du mois, quatre navires opèrent la rotation Algésiras-Tanger-Casablanca-Monrovia-Abidjan-Tema-Cotonou-Takoradi. CMA CGM est implanté au Maroc depuis 2002. L'armateur y emploie 331 collaborateurs et 18 lignes du groupe escalent dans cinq ports du pays (Casablanca, Agadir, Tanger Med, Dakhla et Nador). NB
 
   
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en chef adjointe
Tél : 01 80 91 56 33
silvia.legoff@scmag.fr

Nathalie Bier
Rédactrice
Tél. 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr

Karine Dino
Chef de publicité
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
N°157
7 juillet 2017
JUILLET

Mardi 11
FORUM D'ÉTÉ
Organisé par
SCMagazine
et ESCP Europe
« Les nouveaux
Busines Models
en SupplY Chain »
De 9h à 17h15
ESCP Europe
Paris 11e

Du jeudi 13 au
dimanche 16
Salon du véhicule
électrique
et Hybride

Val d'Isère