LinkedIn Twitter Facebook
 


Eurotunnel :
le scanner géant
qui fluidifie
le trafic
Transmanche


Température
dirigée :
clarification dans
la réception des
DAOA réfrigérées


Messagerie :
123palette,
le bilan
après un an
Eurotunnel
Un scanner géant pour fluidifier
le trafic de fret transmanche

Grande première en France : les premiers éléments d'un scanner pour les trains de marchandises Transmanche ont été posés le 29 juin à Fréthun (Hauts de France). Financé à 100% sur fonds privés par Eurotunnel pour un montant de 6,4 M€, le dispositif sera installé sur le réseau ferroviaire public dans le cadre d'une convention signée avec SNCF réseau. Sa mise en service opérationnel est prévue pour le deuxième trimestre 2018. Il permettra aux agents de la douane de gagner plusieurs heures sur le temps de contrôle des trains passant en Grande-Bretagne via le Tunnel.
Jusqu'à 30 trains par jour pour être ainsi scannés, sans qu'ils aient à marquer d'arrêt, en maintenant une vitesse de 20 km/h. « Cet investissement unique en France permettra le traitement des 5.000 trains de marchandises par ans prévus d'ici 2023 », indique Jacques Gounon, PDG du groupe Eurotunnel SE. NB
Photo ©Eurotunnel
Sécurité routière :
l'évolution du Code
de la route au
1er juillet démentie


Europe Snacks,
heureux d'avoir
abandonné la
palette Europe


L'application
FleetWave
s'enrichit
d'une fonction
multi-devises


L'info décalée :
Capsule Hyperloop
 
   
 
 


6,4 M€.

C'est le coût
du scanner installé
par Eurotunnel
pour contrôler
les  trains
de marchandise.
Chaîne du froid
Clarification dans la réception
des DAOA réfrigérées

Depuis le mois de mai, il existe en France désormais une certaine tolérance dans le respect de la plage de températures réglementaires au stade de réception/ déchargement des denrées animales ou d'origine animale (DAOA) réfrigérées (température est supérieure à 0°C). Effectuée expressément par un thermomètre à sonde conforme (et non pas un thermomètre laser, trop imprécis), la mesure de la température au contact (prise entre 2 cartons) ne doit pas dépasser de plus de 2°C la température règlementaire de référence pour que les denrées soient considérées conformes. Cela change la donne en particulier pour les steaks hachés, qui doivent être réglementairement maintenus dans une fenêtre comprise entre 0° et 2°. Or, jusqu'à présent, aucune tolérance n'était possible. Désormais, un steak haché dont la température au contact, à la réception du camion, est inférieure ou égale à +4°C est considéré conforme. En cas de doute, une mesure de la température est réalisée à cœur pour vérifier que celle-ci ne dépasse pas de plus de 1°C la température règlementaire de la denrée. Cet assouplissement, non pas de la loi elle-même (règlement européen 852/2004 et 853/2004 et arrêté ministériel du 21 décembre 2009), mais de sa mise en application pratique, a été rendu possible par le travail de la toute jeune association « La Chaîne Logistique du Froid », l'alliance formé en novembre dernier de l'USNEF, l'UNTF et Transfrigoroute France qui regroupe plus de 120 entreprises de groupes de transport ou d'entreposage frigorifique. C'est elle qui a alerté les autorités sur les conflits, litiges, blocages, et refus de livraison que la rigidité de l'application de la loi entraînait depuis des années, sans oublier le gaspillage alimentaire, et le fait que la plupart des autres pays européens pratiquent dans ce domaine une certaine tolérance. « Dans le cas des steacks hachés, il faut savoir que dans un camion, pour que l'air à l'arrière de la caisse soit aux alentours de 0°C, le groupe frigorifique situé à l'avant doit souffler de l'air à -3°C. Sans aucune tolérance, il est donc impossible de rester strictement entre 0° et 2° pour tout le chargement » souligne Valérie Lasserre, Déléguée Générale de La Chaîne Logistique du Froid. Sous l'égide de l'association, un protocole interprofessionnel sur les conditions dans lesquelles pouvaient être livrées les DAOA réfrigérées a été rédigé et signé en mars dernier par l'ensemble des acteurs du secteur, incluant les producteurs (Adepale, Ania, Aquimer, Culture Viandes, FIA, FICT, FNICGV), la grande distribution (FCD) et les distributeurs spécialisés (SYNDIGEL). Et ce travail a payé puisque la DGAL (Direction Générale de l'Alimentation) a validé ce document en lui donnant un statut officiel dans une note de service publiée en mai dernier. JLR
Photo : Valérie Lasserre, Déléguée Générale de La Chaîne Logistique du Froid
 
 


« Après 1 an,
près de
1.000 comptes
ont été créés,
pour
une moyenne
de 1,2 palette
transportée
par
commande »,

a déclaré
Christophe
Baboin
,
Directeur Général
de Viapost
Transport
Management
au sujet
du service
123palette.
Messagerie
123palette, le bilan après un an

En juin 2016, l'organisateur de transport Viapost Transport Management (groupe La Poste) lançait 123palette, son service en ligne de messagerie palettisée ciblant les PME et permettant en quelques clics de réserver, payer, de superviser et d'expédier en 24/72 heures en France et en Europe, de la demi-palette au lot de 6 palettes. « Après 1 an, près de 1.000 comptes ont été créés, pour une moyenne de 1,2 palette transportée par commande » constate Christophe Baboin, Directeur Général de Viapost Transport Management. En revanche, pas d'indication du nombre de commandes reçues par jour, sachant que l'objectif initial était d'atteindre le seuil des cinquante en 2017 (voir NLF n°4). Sur le podium des marchandises expédiées figurent la high tech, les produits culturels et de loisirs et les équipements de la maison et de bricolage. Et les principales destinations sont l'Auvergne Rhône-Alpes, l'Ile-de-France et les Pays de la Loire. A noter également que la plupart des clients sont des PME de moins de 20 salariés. Mais cela pourrait évoluer. « En 2017, nous menons des travaux avec certaines enseignes de la GMS et GSA pour en faire une solution dédiée à leurs flux reverse et cession magasins » a indiqué Christophe Baboin. JLR
Photo : Christophe Baboin, Directeur Général de Viapost Transport Management
 
 
  Sécurité routière
L'évolution du Code de la route
au 1er juillet démentie

Dans un communiqué de presse daté du 2 juillet, la Délégation à la Sécurité Routière dément les informations qui ont circulées ces derniers jours, dans certains médias, concernant une évolution des règles du code de la route au 1er juillet 2017. La DSR précise que la date d'application de ces mesures est erronée puisqu'elles sont déjà en vigueur dans leur forme actuelle depuis déjà quelques années. Elle précise également qu'aucun article du Code de la route, actuel ou en projet, n'interdit spécifiquement d'écouter de la musique, de manger ou de fouiller dans sa boite à gants, même si les forces de l'ordre ont bien sûr toujours la possibilité de sanctionner tout comportement dangereux. NB
Campagne de sécurité routière de juillet 2015 ©Sécurité routière
 
 
  Support de manutention
Europe Snacks, heureux d'avoir
abandonné la palette Europe
Depuis mars dernier, Europe Snacks s'appuie sur Chep pour l'accompagner dans l'optimisation de ses flux de palettes, à raison de près de 300.000 mouvements par an. Le premier bilan s'annonce positif puisque la société vendéenne spécialiste des produits salés apéritifs à marque de distributeur (MDD) aurait déjà constaté un gain en capacité de transport. Dans un communiqué, l'industriel note qu'il n'est « plus confronté aux refus réguliers des transporteurs de travailler avec de la palette échange, ce qui était générateur de conflits, notamment lors des pics d'activités ». Par ailleurs, cette solution de location semble aussi avoir réglé le problème constaté depuis plusieurs années d'une dégradation de la qualité des palettes échange Europe et de la réponse aux exigences accrues des utilisateurs qui mécanisent et automatisent de plus en plus leurs processus. « Contrairement aux autres loueurs ayant participé à la compétition, Chep était présent chez quasiment tous nos clients actuels ou potentiels. Par ailleurs, sa présence chez notre partenaire Kolak nous permettait d'avoir la même solution palettes pour optimiser nos achats et harmoniser nos flux. Enfin, Chep s'est distingué par son rapport qualité/coût et par la qualité de son support client, laquelle s'est vérifiée après le démarrage du projet », déclare Sébastien Mare, Supply Chain manager d'Europe Snacks.
Le gain est également perceptible en termes de qualité, et des progrès sont attendus sur le plan environnemental avec des projets de synergies transport qui seront mis à l'étude, dès septembre prochain. JPG/JLR
 
   
 
  Gestion de flotte
L'application FleetWave s'enrichit
d'une fonction multi-devises

L'éditeur Chevin propose désormais de nouvelles fonctionnalités multi-devises dans son logiciel de gestion de flotte FleetWave. Elles permettent de gérer et d'afficher plusieurs devises étrangères, utiles lorsque des transactions (notamment les achats de carburant) sont effectuées dans différentes monnaies. Le gestionnaire peut choisir d'afficher les achats dans leur devise d'origine, les convertir, ou bien n'en utiliser qu'une seule pour le reporting global. Cette fonction est connectée en temps réel aux flux bancaires des taux de change et tient compte des taxes et taux d'imposition locaux. NB
 
 
 
Capsule Hyperloop :
La Corée du Sud prête à franchir l'étape de production

Hyperloop Transportation Technologies vient d'annoncer le lancement de la production de la première capsule Hyperloop au monde à taille réelle, permettant le transport de passagers dans un tube, à la vitesse d'un avion et à une pression atmosphérique très faible (NLF n°100). C'est en Corée du Sud que la fabrication aura lieu, un accord entre HTT, le gouvernement coréen et la meilleure école d'ingénieurs du pays ayant été signé le mois dernier. Les dirigeants du pays se disent déterminés à faire du voyage en tube à grande vitesse une réalité en Corée du sud. NB
 
 
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en chef adjointe
Tél : 01 80 91 56 33
silvia.legoff@scmag.fr

Nathalie Bier
Rédactrice
Tél. 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr

Karine Dino
Chef de publicité
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
N°154
4 juillet 2017
JUILLET

Mardi 11
FORUM D'ÉTÉ
Organisé par
SCMagazine
et ESCP Europe
« Les nouveaux
Busines Models
en SupplY Chain »
De 9h à 17h15
ESCP Europe
Paris 11e

Du jeudi 13 au
dimanche 16
Salon du véhicule
électrique
et Hybride

Val d'Isère